Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 02:13

 Ce samedi 13 juin à 17 heures au Palais du Tau, l’ensemble du Voir Dit interprète « Le Remède de fortune » de Guillaume de Machaut, poète et musicien rémois de la fin du Moyen Age.

Guillaume de Machaut (env. 1300-1377) est l’écrivain et le compositeur majeur du XIVème siècle français. Chez cet auteur de plus de 400 œuvres littéraires (15 « dits » ou récits poétiques, 235 ballades dont 42 mises en musique, rondeaux, virelais, etc…), le texte prime sur la musique, ajoutée après l’écriture pour mieux exprimer le lyrisme des mots.
L’ensemble musical « le Voir Dit » doit son nom à son dernier « dit », et interprètera ce soir son premier, « Le Remède de fortune ». Le somptueux manuscrit par lequel nous est parvenu ce poème narratif de plus de 4000 vers est conservé à la Bibliothèque Nationale. Ces deux dits sont les seuls où les passages musicaux sont précisément notés (c’est-à-dire mis en notes), le compositeur fondant ainsi les canons de base de la musique profane de son temps.
Les pièces chantées sont laissées en ancien français, mais les passages parlés sont traduits en langue moderne pour les besoins de la compréhension, dans une version inédite. 
Dédié à Bonne de Luxembourg, morte en 1349, « Le remède de fortune » est sans doute d’inspiration autobiographique. Une « autofiction », dirait-on aujourd’hui. Il narre les affres de l’auteur, amoureux transi d’une jeune femme à laquelle il n’ose déclarer sa flamme. Mais on ne vantera jamais assez les vertus de la poésie qui vient au secours des amants en désarroi : fuyant dans un jardin idyllique à souhait, l’Espérance en personne lui donne le courage d’affronter sa bien-aimée. Avouons qu’armé d’un brasier de 4000 vers au lyrisme incandescent, il réduit très sensiblement les probabilités de défaite, surtout s’il accompagne sa déclaration d’une sérénade dont les rugueuses résonances retentissent sous les voûtes rassurantes de la salle basse du Palais.


Publié dans l'Union sous nom marital le 13 juin 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Culture - musique
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives