Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 17:28
Toussaint-Louverture.jpg


Décidément, Haïti semble né sous une bien mauvaise étoile, et ne cesse de subir la néfaste influence des astres. (Ceci n’est pas un jeu de mot, mais bien l’étymologie de « désastre ».) Depuis son indépendance en 1804, suite à la révolte des esclaves menée par Toussaint Louverture, affranchi formé à l’art de la guerre par l’armée espagnole de St Domingue, le petit état est ballotté de cyclones en dictatures toutes plus violentes et corrompues les unes que les autres, toutes aussi peu soucieuses de l’intérêt général et du développement du pays. On se souvient de l’effroyable régime des Duvalier (les sinistres Papa et Bébé Doc) qui sévirent de 1957 à 1986, mettant le pays à feu et à sang avec les escadrons de la mort des tontons macoutes.
C’était bien la peine de batailler pour sa liberté, et finir enseveli sous la corruption, la tyrannie, la misère et les décombres d’un des séismes les plus meurtriers de l’histoire. Mais l’oncle Sam ne devrait pas tarder à remettre sous tutelle le tronçon d’île : l’aide est rarement gratuite. Après tout, si cela peut leur permettre de sortir de la spirale infernale dans laquelle ils dérivent sans fin.
Car les séismes émeuvent toujours l’humanité entière, comme figée dans la terreur ancestrale de la colère tellurique des dieux. En 1755, celui qui fit de Lisbonne un immense cimetière de ruines bouleversa toute l’Europe, et Voltaire en particulier, qui exprima son désarroi en plus de deux cents alexandrins, dans son  Poème sur le désastre de Lisbonne : 


« Accourez, contemplez ces ruines affreuses,
Ces débris, ces lambeaux, ces cendres malheureuses,
Ces femmes, ces enfants l’un sur l’autre entassés,
Sous ces marbres rompus ces membres dispersés ;
Cent mille infortunés que la terre dévore,
Qui, sanglants, déchirés, et palpitants encore,
Enterrés sous leurs toits, terminent sans secours
Dans l’horreur des tourments leurs lamentables jours ! »



Publié dans l'Hebdo du Vendredi le 22 janvier 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Chronique : Le mot du jour
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives