Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 01:00

Avec l’efficace discrétion qui caractérise les monuments multiséculaires, le musée Saint Remi, entre voûtes et jardins, multiplie pourtant les invitations aux voyages dans le temps : visites, ateliers, nocturnes… 


A l’ombre de la basilique romane ainsi appelée en mémoire de l’évêque qui baptisa Clovis et qui donna son nom à la ville, le musée Saint Remi n’a rien d’une beauté dormante. La richesse de ses collections parcourant les siècles depuis la préhistoire jusqu’aux vitrines militaires du XXème en passant par l’Antiquité gallo-romaine et bien sûr le Moyen Age pourrait pourtant l’inciter à se reposer sur la pérennité de ses vieilles pierres. D’autant plus que le cadre seul de l’ancienne abbaye imprègne le visiteur de son charme discret et irrésistible. Du jardin du cloître entouré par le promenoir carré et ses colonnes souveraines de sérénité aux escaliers imposants, c’est tout un univers millénaire que l’on respire dès l’entrée.
Mais cette éternité n’est pas figée. Ainsi le musée propose-t-il pendant les vacances scolaires des ateliers où les écoliers peuvent découvrir le patrimoine au cours d’activités aussi ludiques que pédagogiques. En ce moment même se déroule durant trois jours et jusqu’à jeudi, un atelier où les enfants à partir de huit ans ont l’occasion de voir d’un œil neuf les tapisseries des collections permanentes, et surtout de s’essayer eux-mêmes à l’art de Pénélope : rien de tel que de manipuler pour mieux regarder, de mettre la main à la pâte ou au fil pour comprendre l’ampleur du travail et la valeur de l’objet. 
De plus, chaque premier dimanche du mois aussi, à l’occasion de la désormais rituelle ouverture dominicale gratuite, une visite guidée est organisée pour découvrir tel ou tel aspect des collections permanentes ou de l’architecture : ce dimanche 3 mai, de 14h30 à 16h, ce sera au tour d’une tapisserie d’être mise en lumière aux yeux des adultes, lors d’une visite, gratuite elle aussi, où l’on apprendra tout sur « La tenture de Saint Remi : technique, sources et lectures ».
Enfin, samedi 16 mai , à l’occasion de la prochaine nuit des musées, Saint Remi éclairera ses ténèbres millénaires par des boules de feu et des torches enflammées tournoyant dans le jardin du cloître et la cour du musée, et les étincelles danseront au son de la musique médiévale de Guillaume de Machaut. Les adeptes de sensations fortes sont prévenus.

Le prochain atelier ouvert aux enfants à partir de 6 ans, lundi 6 juillet, proposera la découverte de peintures rupestres à observer et recréer. (Participation gratuite, mais inscription obligatoire)



Publié dans l'Union sous nom marital le 29 avril 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Culture - patrimoine
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives