Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 14:23
 http://maisondemarie.free.fr/wordpress/2008-05-25T171517Z_01_CDA03_RTRIDSP_2_COLOMBIA-EARTHQUAKE_articleimage.jpg 

C’est fou ce que c’est télégénique, une catastrophe naturelle. Ca soulève autant de torrents d’émotion chez les spectateurs que de torrents de boue et de misères charriés dans le sillage de la nature en colère.
Pendant des mois, rappelez-vous, le tsunami fut cuisiné à toutes les sauces : on pouvait avoir une crise de foie à Noël suite à un tsunami de chocolat. On pouvait crouler sous un tsunami de cadeaux. Et face à ceux qui avaient tout perdu, l’abondance occidentale s’emparait de l’image pour la vider de son sens terrifiant. 
Les catastrophes naturelles, c’est spectaculaire, c’est inédit. Sans spectacle, pas d’info.
Et surtout, détail fort pratique pour les grands groupes médiatiques confortablement installés sur le système économique actuel, cela ne remet rien en cause des aberrants déséquilibres sociaux et internationaux.
Les catastrophes naturelles n’empêchent personne de tourner en rond tout autour de la planète pour accroître son profit à tout prix.
A peine a-t-on parfois une vague réflexion signalant l’impact de l’activité humaine sur le climat.
Mais parle-t-on autant des catastrophes économiques et de leurs sinistrés ? 
Des millions de gens qui, chaque année, perdent leur emploi ici, meurent de faim ailleurs, victimes des absurdités de notre système financier ?
Non, cette sourde et lente hémorragie n’a rien de spectaculaire. Ou alors seulement durant le bref moment d’une crise aiguë. Passé le pic exceptionnel, plus rien. 
L’écran aime les crises.
Mais il se garde bien d’explorer les rouages du système qui les engendre, d’expliquer, de donner les outils pour comprendre : du sensationnel, mais surtout, pas de véritable analyse. Car un spectateur qui réfléchit trop, c’est pas bon pour l’audimat.


Publié dans l'Hebdo du Vendredi le 2 octobre 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Chronique : Le mot du jour
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives