Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 23:38


En cette année 2009, du 24 au 10 avril, le festival Méli’môme fête son vingtième anniversaire, et pour l’occasion, propose un ensemble de spectacles fort variés, tant par leur genre que par leur origine, le lieu de leur représentation ou leurs destinataires.
Leurs destinataires d’abord, puisque certains spectacles comme par exemple « Au bord de l’autre », les vendredi 3 et samedi 4 avril à l’espace Thierry Meng de Bétheny, ou «  Les Echos », par le Théâtre du Champ Exquis, les 7 et 8 avril au Manège sont accessibles dès l’âge d’un ou deux ans, alors que d’autres s’adressent à des adolescents jusqu’au lycée, comme c’est le cas de « Nam-Bock, le Hâbleur », d’après une nouvelle de Jack London. Celle-ci propose une réflexion sur les civilisations et leur rapport à la nature à travers les réactions d’un jeune indien du Grand Nord canadien qui se retrouve un jour, au hasard de la dérive de son canoë, au beau milieu d’une société industrialisée. De retour des années après dans son village, il rencontre l’incrédulité et l’incompréhension des siens auxquels son récit semble un tissu d’exagérations. 
Variété aussi par ses lieux de représentations, puisque sont mis à contribution tant la Comédie ou l’Ancien Collège des Jésuites, le Grand Théâtre ou le Manège, que des salles moins centrales comme l’espace Thierry Meng à Bétheny ou la salle des fêtes de Saint-Brice Courcelles, sans oublier la salle Jean-Pierre Micquel, le Ludoval, ou la salle Rossini.
Diversité encore par leur origine, puisque les compagnies créatrices des spectacles ne sont pas toutes issues de l’Hexagone mais viennent aussi d’Allemagne comme le « Rumpelstilzchen xy ungelöst » du Theater Urknall les 3 et 4 avril ou le « Puppentheater Halle », le « théâtre de marionnettes » qui présentera « Ursel » au Ludoval le mercredi 8 avril ; du Québec (« La migration des oiseaux invisibles », les 31 mars et 1er avril), des Pays-Bas (« Poedelprijs »), ou de la République Tchèque (« Les Trois Mousquetaires », du 27 au 29 mars, ou  « Terreur à Paris », les 29 et 30 mars ).
Enfin, le festival Méli’môme, organisé par Joël Simon et l’association Nova Villa, multiplie les langages scéniques et les angles esthétiques, afin de faire découvrir au jeune public, qu’il soit familial ou scolaire, une approche du monde à travers des univers artistiques différents des supports cinématographiques ou numériques dans lesquels il est habituellement immergé. Se confronter, lors de ce festival, à des représentations réelles constitue une expérience enrichissante.
Entre autres réjouissances, parmi les premiers spectacles, on pourra découvrir :
mercredi 25 à 15h et 18h. « Le Cabaret dansé des vilains petits canards ». Au Manège de Reims, à partir de 4 ans. 
Mercredi 25 mars à 19h et vendredi 27 mars à 9h30, Nam-Bock, le hâbleur, à la Comédie. 
Publié dans l'Union sous nom marital le 25 mars 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Culture - scènes (autres)
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives