Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 10:58

http://data0.eklablog.com/christaldesaintmarc/mod_article503669_1.jpg


Avant-hier, peut-être avez-vous eu la chance d’apercevoir quelques passants au pardessus décoré d’un poisson ? Ou avez-vous sincèrement cru, en lisant votre Hebdo préféré la semaine dernière, que la Mairie de Reims allait vraiment faire l’achat d’un brise-glace soviétique, et commencé à ronchonner contre les dépenses astronomiques de la municipalité ? 
Le 1er avril, il est en effet de coutume que les canulars se multiplient comme des petits pains, dans la presse comme ailleurs. Une vraie pêche miraculeuse.
Mais d’où vient donc cette tradition qui consiste à se payer la tête de son prochain un peu plus ce jour-là que d’habitude ? En Angleterre, on appelle cela le « Fool’s Day », le « Jour des Fous », mais il semblerait que l’idée soit bien née en France, et date de 1564. En cette lointaine année, le bon roi Charles IX, alors âgé de 13 ans, accompagné de sa douce maman, Catherine de Médicis, trouva en parcourant son royaume que cela faisait désordre que l’on commence l’année fin mars ici, là le jour de Pâques, ailleurs encore celui de Noël. Il décida donc de fixer officiellement le début de l’année au 1er janvier, ce qui est bien gentil de sa part, puisque cela laisse plus de temps pour perdre les bourrelets du réveillon avant l’arrivée des beaux jours.
Mais, le temps que les plus réfractaires au progrès s’habituent, on continua à leur offrir de faux cadeaux comme étrennes aux environs du 1er  avril. Et histoire de désamorcer la farce tout de suite, on leur donnait un poisson. S’ils avaient seulement oublié de mettre leur calendrier à l’heure et n’étaient pas encore complètement gâteux, ils comprenaient vite que c’était « pour de faux », puisqu’en ce début des beaux jours, la pêche était interdite pour laisser aux pauvres écaillés le temps de faire des petits tranquillement, après les semaines de Carême où, la viande étant proscrite, ils étaient mis à rude épreuve dans les filets et les assiettes.

 Publié dans l'Hebdo du Vendredi le 3 avril 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Chronique : La date du jour
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives