Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 13:29
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5b/LandsteinerWS.jpg

Professeur Karl Landsteiner, Prix Nobel autrichien de médecine en 1930, 
qui découvrit en 1901 l’existence des groupes sanguins.
On connaissait l’appel du 18 juin, ce jour de 1940 où de Gaulle, général indiscipliné, allumait la petite flamme de la Résistance.
Voici maintenant l’appel du 14 juin : l’appel au don du sang. Dans la série des journées de toutes sortes qui se succèdent pour trouver un écho dans nos vies bousculées : aucune chance de se faire entendre sans créer une Journée, Internationale de préférence. Au moins celle-là est-elle vitale. La date choisie est celle de la naissance, en 1868, du Professeur Karl Landsteiner, Prix Nobel autrichien de médecine en 1930, qui découvrit en 1901 l’existence des groupes sanguins. Enfin, on allait comprendre pourquoi certains fluides étaient compatibles et d’autres non, et rendre possibles les transfusions. Des millions de personnes lui doivent la vie. Mais trop peu de donneurs se pressent pour offrir quelques décilitres de leur hémoglobine, et moins encore de leurs plaquettes. 
Car il est un problème plus grave encore : le don d’organes. Combien de malades en attente de greffe meurent, ou subissent d’interminables années de traitements douloureux, comme les dialyses pour les reins, parce que des familles recroquevillées sur leur deuil refusent de laisser un organe de leur cher disparu revivre ? Le savoir pourrir sous terre tout entier, est-ce donc plus gratifiant que d’offrir à un morceau de chair une nouvelle vie dans un organisme qu’il régénérera ? Dans le doute, on s’abstient. Ce devrait être l’inverse : en l’absence d’opposition nettement formulée de son vivant par le défunt, pour des raisons religieuses, phobiques ou autres, le prélèvement aurait lieu. On ne s’attaque pas à l’intégrité de la personne, ni à sa mémoire, ni même à son apparence : on ne fait que soustraire au pourrissement de la mort un organe. S’y opposer relève du fétichisme, et de la non-assistance à personne en danger.


Publié dans l'Hebdo du Vendredi le 12 juin 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Chronique : La date du jour
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives