Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 20:14
SermentStrasbourg.jpg

Comme chacun sait, après avoir été couronné en l’an 800, Charlemagne meurt en 814 dans sa capitale d’Aix la Chapelle, après avoir unifié un immense empire comprenant la France, l’Allemagne et toute l’Europe transalpine.
Mais ses trois petits-fils se disputent ses lambeaux comme des chiffonniers. En 841, les deux cadets affrontent leur aîné : la bataille de Fontenoy-en-Puisaye est un carnage inouï qui laisse aux survivants un sentiment d’horreur tel qu’ils jeûnent pendant trois jours pour expier le sang versé avec une barbarie injustifiable, même à leurs yeux de soldats aguerris. Afin de mettre un terme à cette lutte fratricide, les deux vainqueurs décident, le 14 février 842, de prêter le serment de Strasbourg, pacte germano-francique de non agression : bilingue roman–tudesque (teuton, ou « deutsch » en VO), le serment est le premier texte écrit attesté dans la langue romane qui deviendra le français. L’année suivante, le traité de Verdun achèvera le partage de l’empire et découpera l’Europe pour des siècles de sombre féodalité agitée d’incessants conflits claniques : à Louis l’Allemagne, à Charles la France, à Lothaire la Lorraine (« Lothringen » en allemand) et l’axe Rhin-Rhône.
L’empire carolingien est mort ; le français écrit est né. Mais pour qu’il devienne la langue officielle du pays, celle des actes juridiques et administratifs, jusque là rédigés en latin, il faudra attendre l’édit de Villers-Cotterêts signé par François Ier en 1539.

A noter également que la Saint-Valentin de 1349 fut aux Juifs de Strasbourg ce que la Saint-Barthélemy de 1572 fut aux huguenots parisiens : un massacre où l’on brûla vifs ceux qu’on accusa d’empoisonner les puits au moment de la peste noire qui ravagea l’Europe entière. 

Le 14 février à Strasbourg, des langues naissent, des gens meurent.


Publié dans l'Hebdo du Vendredi le 12 février 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Chronique : La date du jour
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives