Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 10:34
http://www.paintinghere.com/uploadpic/Jean-Honore%20Fragonard/big/The%20Swing.jpg
Fragonard, L'escarpolette

 
Depuis la semaine dernière, on ne parle que de ça : « La journée de la jupe ». On connaissait la journée de la femme, le 8 mars ; peut-être demain créera-t-on une journée de la blonde peroxydée ou des escarpins ? C’est terrible, ça, qu’il faille créer une journée pour rappeler ce qu’on oublie le reste du temps. L’ère du tout jetable a gagné même la pensée : finis les torchons, vivent les lingettes. Finies les idées, vivent les journées. Et le lendemain ? Hop, on jette, fini, aux oubliettes. 
Et pourtant, ce film avec Isabelle Adjani, en salles en ce moment, est l’antithèse salutaire du tragiquement démagogique « Entre les Murs », et mérite qu’on s’y rende, juste pour voir ce que les profs et les femmes encaissent tous les jours à la « Garderie Nationale ». 
Un jour, donc, pour rappeler que même si elles ont attendu des siècles avant de pouvoir porter un pantalon (ce qu’interdit aujourd’hui encore une loi de 1800, toujours pas abrogée !), elles doivent aussi avoir le droit de porter la jupe sans perdre celui d’être respectées.
 Mais on s’est toujours méfié de ce qui attire :
« Des charmes apparents on est souvent la dupe, 
Et rien n’est si trompeur qu’animal porte-jupe » 
écrivait Regnard, rival de Molière au XVIIème siècle.
Car une jupe, c’est bien joli, tout de même : ce n’est pas Alain Souchon qui dira le contraire, ni « L’homme qui aimait les femmes » de Truffaut.
C’est la surface ondoyante d’un océan cachant des profondeurs sous-marines. Comme la promesse d’un coup de vent sur le passage de Marilyn. On en trouve même sur les carrosseries des voitures. A croire que tout objet de désir peut porter une jupe. La preuve : même les Ecossais ont des kilts. 


 Publié dans l'Hebdo du Vendredi le 3 avril 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Chronique : Le mot du jour
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives