Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 12:59
http://www.lesmanantsduroi.com/Images10/enlev-europ1.jpg
L'enlèvement d'Europe par Zeus métamorphosé en taureau blanc

Dans la mythologie grecque, Europe, c’est d’abord le nom d’une jeune princesse phénicienne, (fille du roi de Tyr, dans l’actuel Liban) dont l’éblouissante beauté émut Zeus. Infatigable séducteur, le dieu en chef du panthéon antique ne s’embarrasse pas de scrupules, et utilise ses pouvoirs pour tromper la vigilance de sa légitime épouse et la vertu de ses proies. C’est en un bel et doux taureau blanc qu’il se métamorphose pour amadouer l’innocente jeune fille avant de l’enlever et de la garder jalousement sur l’île de Crète où de cette union naîtront trois fils, dont Minos, père d’Ariane, comme le fil du même nom, et de Phèdre. Europe est donc la grand mère de Phèdre et Ariane et presque celle du Minotaure.

 
Mais l’Europe, c’est avant tout un continent, ou plus exactement un petit appendice à l’extrême occident de l’Asie, dont les frontières orientales sont bien difficiles à définir : héritière de l’Empire Romain d’Occident, la vieille Europe se demande que faire avec la péninsule anatolienne, ancien Empire Romain d’Orient, aussi appelé Asie mineure, et qui fut longtemps l’ennemi héréditaire sous le nom d’Empire Ottoman. Le débat n’est pas près de se clore, tant les arguments de part et d’autre sont aussi complexes que convaincants.
Mais il est mille autres questions à discuter, dans cette Babel aux 23 langues officielles, voulue dans les années 1950 par la France de De Gaulle et l’Allemagne d’Adenauer, pour que plus jamais les guerres fratricides et absurdes ne ravagent l’héritage commun ciselé par tant de siècles de civilisation. 
On se gausse souvent des technocrates de Bruxelles et, de fait, ils s’égarent bien trop souvent dans de stériles querelles byzantines qui entravent les libertés qu’ils devraient garantir et disloquent au contraire les droits qu’ils devraient préserver, multipliant les normes mais abrogeant les lois. 
Et c’est bien pour contrôler depuis la base ce pouvoir supranational qu’il ne faut pas laisser taire la petite voix qu’on nous donne, et aller voter le 7 juin, afin que naisse le meilleur de cette communauté européenne.



Publié dans l'Hebdo du Vendredi le 5 juin 2009 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Chronique : Le mot du jour
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives