Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 01:38
 Du 16 au 23 mai, « Brut de scène », festival de théâtre amateur, est accueilli par l’Espace le Flambeau, et fête cette saison ses 29 ans.

En mai, il n’y a pas que Cannes qui fait son festival. D’ailleurs, il ne doit pas y avoir en France une seule semaine sans son festival, qu’il soit international ou émanant de la commune rurale la plus obscure, comptant ainsi multiplier par mille les trois cents autochtones qui la peuplent habituellement. Comme le souligne l’essayiste Philippe Muray dans son « Homo Festivus », le festival est la gloire des temps modernes, l’apogée de la vie culturelle de notre époque.  

Patrice Tiaffay, son président, présente l’esprit de l’entreprise : il s’agit de fédérer l’énergie créatrice des troupes amateurs de tout le Nord-Est : « Champagne Ardenne, Lorraine et Wallonie. Cette année encore nous combinons une programmation diversifiée et la formation d’acteurs amateurs, jouant ce rôle d’intermédiaire auprès des comédiens, des jeunes, des spectateurs. »

Né en 1980, juste avant l’ère Lang du tout culturel, « Brut de scène » s’est associé depuis 1994 à FESTHEA, festival de théâtre amateur national qui sélectionne une troupe par région afin de concourir à Tours en novembre. Brut de Scène est donc chargé de sélectionner la meilleure troupe de Champagne Ardenne qui participera à Festhea. « Cette année, 7 troupes régionales vont concourir pour accéder à la récompense suprême : représenter la Champagne Ardenne en octobre prochain à Joué-les-Tours. Les résultats de la sélection seront proclamés le jeudi 21 mai. De plus, Brut de Scène c'est dorénavant une programmation sur toute l'année, hors festival. De nombreuses soirées sont ainsi organisées tout au long de la saison sous le label « Brut de Scène » qui est aussi un soutien pour les troupes amateurs en terme de formations, de regards extérieurs, de conseils ou de réseaux. »

En plus des représentations théâtrales, chaque soir entre deux pièces, le public pourra assister à des animations, des concerts, des performances de cracheurs de feu. Sans oublier des contes pour enfants mercredi 20 mai à 14h (lieu à déterminer) et une formation théâtrale proposée les 21 et 23 mai de 10h à 18h concernant les costumes et le maquillage de scène (tarif : 50 euros, inscription préalable)



Publié dans l'Union  sous nom marital le 16 mai 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Culture - théâtre
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives