Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 00:52

  Jusqu’au 15 mai, la Chambre de Commerce et d’Industrie expose les œuvres de Marc Gerenton : sculptures en pieds et mains, peintures en points et lignes. 

L’ensemble est très varié, et témoigne de la démarche de l’artiste : « J’aime explorer de nouvelles techniques, en m’imposant des contraintes changeant selon les périodes » précise Marc Gerenton.
Il y a d’abord, dans cette exposition intitulée « Le pied, la main, le point, la ligne », des sculptures en bois, figures humaines taillées dans la masse d’un bloc d’où émergent pieds et mains, où la trace du passage du ciseau est visible. 
Puis on se trouve devant de grands tableaux qui évoquent les plans du métro parisien : des lignes colorées rejoignant les points des stations. Mais non, il ne s’agit pas du tracé du RER. Comme parfois dans l’art contemporain, ce n’est pas toujours le résultat qui suscite l’intérêt que la démarche : il faut un mode d’emploi pour apprécier. Mais la réponse mérite néanmoins qu’on s’y arrête : « Je commence par tracer des lignes courbes avec de l’eau pure, à la plume. Je ne vois donc pas le tracé obtenu. Puis je parsème la feuille de taches de couleur qui se mélangent ensuite à l’eau, et par capillarité, innervent les lignes et les remplissent de couleur. » Dit comme ça, on comprend mieux l’idée.
Mais la technique prend une toute autre ampleur quand elle est associée à l’écrit : une plaquette de poèmes de Jean-Pierre Verheggen éditée à onze exemplaires numérotés par la maison « Rencontres » est parcourue de ces mêmes points et lignes colorés qui rythment et font danser les mots avec une grâce certaine. Cette maison d’édition fait collaborer poètes et peintres en proposant de beaux recueils où, toujours, une part est imprimée, et l’autre à la main : tantôt texte, tantôt image. Chaque exemplaire est donc unique.

Enfin, le jardin s’est couvert de sculptures dont le corps est évoqué par les lignes sinueuses et aériennes du fer forgé, dont seules les mains et les pieds sont pleins. La figure est ainsi indissociable du site où elle est exposée, puisqu’elle découpe une sorte de cadre gracile dans le paysage, évoquant le land art auquel Marc Gerenton a d’ailleurs consacré d’autres œuvres. Et la synergie entre la perspective et les courbes épurées du métal dégage un charme indéniable : l’œuvre donne à voir autant qu’elle se montre sans rien occulter du lieu qui l’accueille.



La CCI et le mécénat 

Depuis trois ans, la CCI organise dans le cossu hôtel particulier récemment rénové qui l’abrite deux expositions annuelles, en collaboration avec « Prisme », association rémoise de mécénat d’entreprise. « Les artistes accueillis sont toujours des professionnels qui vivent de leur art, dont la cote est déjà reconnue », précise Delphine Dethune, la responsable de la Communication. « Il n’y a cependant pas de service exclusivement consacré à la culture au sein de la CCI : elle relève du secteur communication, et vise à mettre en relation, via les expositions, le monde de l’entreprise et celui de l’art. La rencontre entre ces deux sphères souvent très éloignées l’une de l’autre par leurs valeurs et leurs préoccupations apporte une bouffée d’air frais. De plus, des mesures fiscales intéressantes sont prévues pour inciter les entreprises à devenir mécènes. » L’Etat peut ainsi subventionner indirectement les artistes contemporains, en passant par le privé, via les réductions d’impôt comme pour les dons des particuliers aux associations. Une brochure est éditée par la Mission du Mécénat du Ministère de la Culture et de la Communication sur le sujet.
Plus de précisions ici : mission-mecenat@culture.gouv.fr ou mecenatculturel@acfci.cci.fr 

Publié dans l'Union sous nom marital le 25 avril 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Paulerville - dans Culture - beaux arts
commenter cet article

commentaires

Anne Paulerville

  • : La danse du sens
  • La danse du sens
  • : Ce site est un book en ligne où sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008. La consultation par catégories facilite la lecture.
  • Contact

Il paraît que le sens peut danser sur les mots


Ceci est un book en ligne. Y sont archivés la plupart des deux cents articles publiés dans la presse depuis octobre 2008, toujours au minimum une semaine après leur publication, afin d'y être consultés si besoin est.
La lecture par catégories facilite l'approche.

Nota bene
Ces textes furent rédigés pour une presse dite populaire : la prise en compte du lectorat limite donc l'usage des références culturelles et des figures stylistiques.



Recherche

Archives